• 2 commentaires
  • Echec de toutes les tentatives pour retrouver la mère de l'oursonne baptisée Auberta, oursonne  qui finit toujours par regagner les lieux de civilisation ... L'oursonne restera donc nourrie et sous surveillance dans un périmètre sécurisé et clôturé électriquement. Elle sera tenue à l'écart de l'homme, visuellement et olfactivement, et sera amenée petit à petit à manger en se trouvant elle-même sa nourriture ... Une vingtaine d'agents techniques veillent sur Auberta ... Nous pensons que cette stratégie est la bonne pour qu'Auberta puisse retrouver assez d'indépendance et d'autonomie afin de survivre dans un milieu naturel qui doit rester le sien...

    Mais il faudrait qu'elle soit remise en liberté totale assez tôt dans la saison afin qu'elle reconnaisse son territoire et même lui trouver un lieu où elle pourra hiberner en toute sécurité, et une fois cette tanière potentielle trouvée, guider Auberta vers cette "tute" avec par exemple des apports de nourriture tels les cailloux du Petit Poucet.

    L'oursonne du Val d'Aran a été nommé Auberta (vu qu'elle a été trouvée à Aubert)


    1 commentaire
  • Lundi, en fin d'après-midi, je reçois un coup de téléphone : "il se passe des choses graves dans le Val d'Aran". Sur le coup je me suis dit : un ours a agressé une personne.

    Mais non, voici ce qu'on me dit:

    "Nous revenions en France après une journée passée dans le Val, quand dans le village d'Aubert, sur la route, un attroupement et la police, en passant devant il me semble voir, sur le talus, une tête d'ourson. On s'arrête, je descends de la voiture et effectivement un petit ourson est là, le temps de prendre une photo, et la police nous fait évacuer. Je pose des questions à une personne du village qui me dit que c'est le deuxième ourson qui est récupéré, que le premier a été emporté à Lérida par les autorités et que là on vient d'en trouver un second. J'ai posé la question sur la mère et la réponse a été : la mère est morte"

    Effectivement si on trouve deux oursons de trois mois abandonnés dans la nature, il n'y a pas d'autre explication : l'ourse n'est plus de ce monde.

    Immédiatement prise de contact avec l'EO (Equipe Ours) française qui était déjà au courant et pour cause : un ourson avait en fait été récupéré le jeudi avant, nourri avec certaines précautions afin qu'il ne soit pas trop imprégné par l'homme, équipé d'une puce, et relâché dans la montagne, et en fait cet ourson est redescendu dans le même village et c'est le même (ça paraît gros mais c'est ce qui c'est passé) qui est en train d'être récupéré. Comme il n'y a en réalité qu'un seul ourson ça donne de l'espoir pour la mère car il peut s'être perdu, avoir été pourchassé par un mâle qui voulait le tuer afin de rendre la mère à nouveau réceptrice, ou tout autre cause mais rien ne dit que la mère soit morte.

    Trois solutions peuvent se présenter désormais pour son avenir : la mère le retrouve (très peu probable, trop de temps passé), les autorités vont tenter de le suivre et de déposer de la nourriture pour espérer le mener jusqu'en septembre où les chances de survie seront peut-être assurées, ou bien il redescend une nouvelle fois et malheureusement il finira sa vie dans un enclos. 

    Le plus triste est que cet ourson est en réalité une oursonne... et il nous en manque pour pérenniser la présence de l'ours dans les Pyrénées.

    Photos de l'oursonne lors de sa capture et vidéo de son lâcher dans la montagne, remarquez sa vigueur.

    Un ourson de 3 ou 4 mois récupéré dans le Val d'Aran

    Un ourson de 3 ou 4 mois récupéré dans le Val d'Aran

    Communiqué officiel sur cette oursonne - ONCFS (Equipe Ours)


    votre commentaire
  • Hier au soir nous avons eu le privilège d'assister, en avant-première, à Saint-Gaudens, au film "Terre des Ours", tourné au Kamchatka.

    Inconvénient de la 3D :  les animaux, lorsqu'ils sont en premier plan dans un paysage grandiose, paraissent grands comme des chatons, alors qu'ils font plusieurs centaines de kilos! Cette fausse impression disparaît si on enlève les lunettes, là, on voit le dédoublement des images, mais on se rend compte de la taille des animaux.

    Les ours ont 3 mois seulement pour se nourrir pour toute l'année. C'est l'enjeu de cet été qui commence : se gaver de saumons et emmagasiner le plus de graisse possible pour survivre au grand froid de l'hiver...
    Terre des ours, un film de Guillaume Vincent, raconté par Marion Cotillard.
    Le 26 février en 3D au cinéma.
    http://www.terredesours.fr

    Si les vidéos ne se lisent pas, cliquez sur le sigle 'YouTube" en bas à droite des écrans

    Un extrait différent : superbe image de la tétée d'oursons!

    Un autre extrait avec une vue du lac Kourile et tous ses ours en train de pêcher.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique