• Je suis Charlie

    Bernard, c'est terminé, avec tes amis de Charlie Hebdo vous êtes vengés...

    Particulièrement touché par cette horreur puisque je connaissais "Oncle Bernard", Bernard Maris, économiste altermondialiste, enseignant tant en France qu'à l'étranger, journaliste, chroniqueur en particulier sur France Inter où c'est là que je l'ai retrouvé 50 ans après, lors d'une de ses chroniques matinales. Je l'écoutais très souvent, je connaissais son nom sans savoir que c'était "lui", puis ce matin là, une chronique où il dit quelques mots sur son enfance, et j'ai su que c'était bien le petit garçon avec qui j'étais au lycée Pierre de Fermat à Toulouse. Mail à France Inter à lui transmettre car nous étions, au lycée, très bons copains, et dans la matinée il me contactait en me montrant qu'il se souvenait très bien que moi : où j'habitais en ce temps là (Fenouillet), la profession de ma mère (garde-barrières), je jouais de l'accordéon... Il partageait son temps entre Paris et l'Ariège... 

    Chanson "Auròst tà Victor Jara" par "Los de Nadau" : 

    Les deux derniers vers de cette chanson en occitan (gascon) : 

    Los fesilhs qu’an tuat l’òmi,

    Mes son cant s’ei escapat.

    Les fusils ont tué l'homme, Mais son chant s'est échappé

    Les tous débuts des très brillantes études de Bernard, printemps 1957, 6ième classique, Lycée Pierre de Fermat à Toulouse, dans "la Cour du Cloître".

    Je suis CharlieCadet Lemonsu Maris Eudes Audibert Contreras Claverie Bedos Bouzignac Baptiste Saint-Pierre Richard

    Okxman Bedos Rochon  ?  Castagnet Constant Boyer Cavalerie Castelman Monnier Lefebvre  ?

    Theil Marquis Daure Viala Charnoz M.Jouanny (Prof. de latin) moi Coursin  ?  Héraudet Trodji 

    Bernard avait complété quelques trous dans les noms de nos camarades de classe...

    « Montée au Machu Picchu par la navette - Pérou Cher ami Bernard Maris, je te demande pardon, aujourd'hui je ne suis pas à la manifestation de soutien, mais, tout de même, avec toi et tes amis : »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    9
    Lundi 26 Janvier 2015 à 23:44

    Je remets mon mot ici, il est aussi sur le Criquet.

    Bonsoir Yvan,

    il y a déjà longtemps que je voulais t'écrire au sujet d'une bévue commise, lorsque tu nous a parlé de Bernard Maris.A ce moment là je ne connaissais pas encore le nom de toutes les victimes et je ne savais pas Bernard du lot. J'avais compris au contraire que cela t'avait permis de le retrouver.

    Et depuis je sais que c'est à une autre époque, que c'est arrivé et je t'offres toutes mes condoléances pour la perte de cet ami de jeunesse retrouvé et si vite, si horriblement perdu.

    On m'a donné ce lien où il parle d'un sujet précis: la laïcité.

    http://www.clav.be/prod_entretienmaris.html

    Mais tu connais peut être.

    Amitiés et bises.

    8
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 23:45

    Coucou Ivan,

    va donc voir sur http://yannn.blogourt.fr/1042623/Merci-pour-tout-Bernard/posted/#comment

    j'ai donné ton lien à cet ami!

    Bises.

    7
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 22:31

    Vous resterez à jamais dans notre souvenir !

    6
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 21:42

    Bonjour Ivan

    à l'heure où je t'écris ça y est tout est fini!

    Mais quand j'ai ouvert ta page cela ,ne l'était pas; j'étais sous un nouveau choc!.

    J'ai beaucoup apprécié la chanson en occitan, ce sont des sonorités que j'apprécie vraiment.

    Elles ont apaisantes, contrairement à toute la musique d'aujourd'hui abasourdissante et dont je dois me méfier à cause d'une oreille interne fichue... vertiges et nausées (dans tous les magasins) je suis à la recherche d'un magasin où je pourrai essayé un casque anti-bruits ... donc pas sur internet).

    Très vrai les deux deniers vers de la chanson quand on a la traduction. C'est beau!

    C'est génial que tu aies pu retrouver de vieux copain de ton enfance et qu'il ne t'ait pas snobé. Quoique vu ses engagements ... c'eut été curieux.

    Ce soir j'éprouve un soulagement teinté de tristesse, après tout ce carnage pour en arriver là et je me dis que ces trios jeunes étaient plus ou moins lobotomisé par leur éducation extrême. C'est triste aussi.

    Bonne soirée, je suis toujours Charlie, mais avec un bémol; quand ce (journaliste anglais?) s'est exprimé pour dire que ce n'était pas forcément fin de ridiculiser à l'extrême Allah et autres...il y eut un tollé... et l'expression de la liberté où est elle alors?? Juste pour ceux qui pensent comme Charile??

    Je suis croyante et pratiquante,pas du genre grenouille de bénitier et il m'est arrivée d'être froissée, choqué par certains d leurs dessins un peu abusifs. Mais ce n'est pas pour cela que je ne défendrai pas la liberté d'expression, mais as-t'on le droit de dire n'importe quoi au risque de blesser les autres?

    Bonne soirée et tu étais un petit garçon bien mignon tout comme ton vieux copain.

    Bises.

     

    Toujours en mémoire des victimes ce Charlie hebdo mais aussi pour les dégâts collatéraux!

    Car combien de victimes aujourd'hui? qui n'en mérite pas moins.

     Quand l'horreur l'emporte!

    5
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 18:00

    je suis complétement abasourdie, trés triste et révoltée!

    le vide devient sidéral. Cabu, wolinski, ma jeunesse, hara-kiri....

    ce monde me devient insupportable.

    4
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 15:11

    Je suis Charlie, comme tous

    et t'envoie mon amitié

     

     

    Quand l'horreur l'emporte!

    3
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 14:11

    Je suis Charlie

    2
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 11:27

    Toutes nos pensées à leur famille

    1
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 08:15

    Nous sommes tous Charlie en cette triste journée ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :