• Au cours de mes pédalages sur pistes et sentiers, un petit arrêt près d'un socle en béton servant au chargement des comportes de vendange. L'oeil est attiré par un petit machin vert tout ratatiné sous le fort soleil et avec stupéfaction je reconnais une rainette, moitié sèche, prostrée. Une poignée d'herbe, un coup d'eau par dessus, le tout dans mon sac et retour à la maison.

    La rainette sauvée d'une cuisson annoncée - Ile de Ré - 17

    Une fois rétablie, état facile à déterminer vu l'agitation de la bébête, elle a été relâchée dans un coin herbeux et humide.

    Mais voilà ! Je pensais ce petit amphibien en danger alors qu'il faisait tout bonnement comme le font les lézards : il prenait un bain de soleil ce qui est normal pour cette espèce, habitude que j'ignorais. Elle a bien dû se demander de quoi s'occupait ce bipède monté sur roues. Mea culpa....

    Dans son bocal pendant sa remise en état (en réalité une cafetière, n'ayant rien d'autre sous la main...)

    La rainette sauvée d'une cuisson annoncée - Ile de Ré - 17

    Et au moment de sa remise en liberté

    La rainette sauvée d'une cuisson annoncée - Ile de Ré - 17

    La rainette sauvée d'une cuisson annoncée - Ile de Ré - 17


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique