• Dans les rues de Hellville : Renault R4 customisée - Nosy Be - Madagascar

    Dans les rues de Hellville : Renault R4 customisée - Nosy Be - Madagascar


    votre commentaire
  • Comment l'ai-je reconnue ? En faisant le curieux par la vitre ! Bonjour le contrôle technique !

    La plupart de ces vieilles voitures sont complètement désossées à l'intérieur, reste le strict minimum comme les sièges par exemple, Quelle en est la principale raison ? En dehors que tout est pourri depuis longtemps, c'est que ça allège le véhicule qui consomme donc moins. Ayant pris dans le temps ce genre de voiture pour visiter l'île (une R4), en haut de chaque côte le chauffeur coupait le contact et descendait en roue libre ... Nous étions 4 touristes, donc il fallait 5 sièges, or la R4 n'en ayant que 4 d'origine, celui de l'arrière avait été enlevé, remplacé par deux petits sièges individuels, et au milieu, la roue de secours qui servait de cinquième...

    Dans les rues de Hellville : Peugeot 305 - Nosy Be - Madagascar

    Dans les rues de Hellville : Peugeot 305 - Nosy Be - Madagascar


    votre commentaire
  • Les Peugeot 404 et les Renault R4 sont toujours en service, mais avec quel moteur ? Car la mécanique est un point fort des malgaches, donc pourquoi pas un moteur de Toyota par exemple, s'il rentre dans l'espace prévu pour le moteur d'origine qui est mort et dont on ne trouve plus de pièces, remplaçant le moteur d'origine Peugeot?

    Les taxis style asiatique ont envahi les rues, et comme nous a dit le patron de notre logde : "Désormais les femmes malgaches, qui auparavant étaient très "fines" car elles marchaient beaucoup, prennent le taxi pour un oui pour un non vu le faible coût des courses, et pour faire 300 m, en donnant quelques ariary (10 000 = 3 € environ), elles sautent dans le taxi qui passe à côté d'elles. résultat, de plus en plus d'obèses !"

    Dans les rues de Hellville : voitures anciennes - Nosy Be - Madagascar


    votre commentaire
  • Dans les rues de Hellville - Nosy Be - Madagascar


    votre commentaire