• L'Argentine n'a toujours pas digéré la triste guerre des Malouines (Falkland, Malvinas) dans laquelle elle était la seule responsable et où plusieurs centaines d'argentins et d'anglais ont laissé la peau.

    L'Argentine revendique toujours les Malouines ainsi que la Géorgie du Sud, les Sandwich du Sud, les Shetland du Sud et une bonne partie de l'Antarctique.

    Au secours François , après avoir soutenu les généraux dictateurs, soutiens ton peuple dans ses revendications !

    Et pour calmer les choses, les britanniques ont eu la bonne idée d'organiser un référendum aux Falkland pour demander aux habitants (qui sont à 95% d'origine anglaise!) s'ils voulaient rester rattachés à la Grande-Bretagne ou l'être à l'Argentine .

    Interdiction d'amarrage aux navires pirates anglais - Port d'Ushuaia - Terre de Feu - Argentine


    1 commentaire
  • Dans notre cabine nous avions l'écran de télévision qui nous indiquait en temps réel notre position, la route parcourue, la force du vent, ainsi que le programme de la journée, programme qui était fonction des conditions météorologiques et des glaces, conditions évaluées par le commandant de bord et l'équipe de naturalistes pour effectuer une navigation et des débarquements sans risques.

    Nous embarquons pour une croisière de 15 jours Ushuaia ---> Montévidéo via la péninsule Antarctique et les Malouines

    Nous embarquons pour une croisière de 15 jours Ushuaia ---> Montévidéo via la péninsule Antarctique et les Malouines 


    1 commentaire
  • Une épreuve terrible pour moi qui souffre du mal de mer: vents jusqu'à force 10, creux de 10/12 mètres, journée passée couché ou accroché dans les toilettes , et obligation de faire venir le médecin de bord tellement j'étais malade (140 euros tout de même!).

    Le soir le vent se calmant et l'injection de Primpéran agissant, j'étais un peu moins mal mais impossible d'aller faire la "décontamination" de mes affaires (aspiration des poches, des coutures, etc. afin de diminuer les risques d'amener des éléments exogènes sur le continent Antarctique lors de nos débarquements) et ne parlons pas des repas! Ce jour là je n'ai pas coûté cher à la Compagnie du Ponant.

    9 février dans le passage de Drake: le Cap Horn est loin derrière nous, nous sommes en plein 50ièmes hurlants

    Un petit aperçu de ce que nous avons subit pendant les premières 24 heures. L'idéal aurait été d'aller à la passerelle et filmer vers l'avant du navire, mais j'en étais incapable. Je ne pouvais même pas regarder par les baies vitrées de la cabine. Heureusement que nous étions au pont 3 et donc moins remués qu'au pont 6 situé 7 à 8 mètres plus haut. Et encore l'Austral est-il équipé de stabilisateurs anti-roulis! Vous remarquerez aussi le système automatisé de rangement de la cabine .


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique