• Belle fleur extrêmement toxique.

    Un jour, j'ai rencontré un groupe dont une personne avait fait un beau bouquet de fleurs sauvages comportant quelques hampes florales de cette fleur. Je lui fait la réflexion que les fleurs seront fanées avant d'arriver à destination,et qu'en plus, les aconit sont particulièrement toxiques voire mortels. Bien entendu "De quoi vous vous mêlez, ça vous regarde pas, etc. etc.". "Libre à vous madame, je vous aurai prévenue". Et nous poursuivons notre chemin. Me retournant un moment après, j'ai vu que cette personne n'avait plus son bouquet... Elle l'avait jeté après avoir fanfaronné devant moi.

    Aconit napel, Casque-de-Jupiter, Aconit tue-loup bleu (Aconitum napellus subsp. napellus) - Port de Balès - 31 / 65

    Aconit napel, Casque-de-Jupiter, Aconit tue-loup bleu (Aconitum napellus subsp. napellus) - Port de Balès - 31 / 65

    Aconit napel, Casque-de-Jupiter, Aconit tue-loup bleu (Aconitum napellus subsp. napellus) - Port de Balès - 31 / 65 Aconit napel, Casque-de-Jupiter, Aconit tue-loup bleu (Aconitum napellus subsp. napellus) - Port de Balès - 31 / 65

    votre commentaire
  • Cette plante assez rare, ressemblant à une primevère, est endémique des Pyrénées. Sa couleur varie du rose au blanc en passant par le bleu. Elle est un vestige de l'époque où les Pyrénées bénéficiaient d'un climat tropical, elle a survécu à l'époque glaciaire qui en a suivi et est parvenue jusqu'à nous, c'est donc une plante "fossile", elle a aussi la particularité de pouvoir se dessécher et de se réhydrater. Elle nous émerveille toujours lorsqu'on a le bonheur d'en rencontrer quelques populations éparses.

    Plante strictement protégée.

    Mais... en randonnant, il y a deux ans, j'ai trouvé un minuscule plant qui était arraché du rocher sur lequel il était accroché, les racines prises dans une petite plaque de mousse. Je l'ai donc mis dans ma poche, sachant déjà où je le planterai chez moi. La plantule, coincée entre deux pierres dans un mur toujours plus ou moins humide par la présence du déversoir de mon bassin à grenouilles dans mon bassin à poissons, a bien passé l'année. L'an dernier il était toujours vivant bien que très petit, puis il a un peu grossi, ce printemps il est bien reparti et, surprise, j'ai vu apparaître trois boutons floraux, et deux fleurs sont déjà écloses... 

    En espérant qu'il va faire des petits dans ma muraille !

    Ramondie ou Ramonde des Pyrénées (Ramonda myconi ou pyrenaica) - Lartigau - Milhas - 31


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique