• Autour de la Place de Mai (Plaza de Mayo) - Buenos Aires - Argentine

    Nous reviendrons à cette place en fin de séjour et nous assisterons aux émouvants défilés des "Mères de la Place de Mai", appelées "folles" par la junte militaire d'alors, qui, 40 ans après (du moins pour celles encore en vie) continuent, tous les jeudis, à réclamer la vérité sur le sort de leurs enfants disparus. La triste guerre des Malvinas (Malouines ou Falkland) contre les anglais avait eu comme seul côté positif la fin du régime des généraux. Des photos et vidéos de ce rassemblement seront postées. Au sujet des Malvinas, des vétérans de la Guerre des Malouines sont toujours présents sur cette Plaza de Mayo où ils campent jour et nuit (première photo les banderoles à droite) devant la Casa Rosada (Palais du Gouvernement) et réclament une reconnaissance de leur statut d'anciens combattants qui leur est refusé...

    Les jacarandas de Buenos Aires étaient en fleurs, ce qui égayait cette ville très vivante.

    Autour de la Place de Mai (Plaza de Mayo) - Buenos Aires - Argentine

    Autour de la Place de Mai (Plaza de Mayo) - Buenos Aires - Argentine

    Tour carillon du Palacio del Concejo Deliberante (90 m) derrière la tour du Cabildo (abrite actuellement un musée)

    Autour de la Place de Mai (Plaza de Mayo) - Buenos Aires - Argentine

    Autour de la Place de Mai (Plaza de Mayo) - Buenos Aires - Argentine

    Bâtiment du Ministère de la Modernisation de la Nation

    Autour de la Place de Mai (Plaza de Mayo) - Buenos Aires - Argentine

    Intérieur de la Cathédrale Métropolitaine Notre-Dame de Buenos Aires (le pape François en était l'archevêque). Elle renferme le Mausolée de José de San Martin, héros national de l'indépendance argentine. Ce tombeau est veillé par des grenadiers en armes de l'armée argentine. Le monument est l'œuvre du sculpteur français Albert-Ernest Carrier-Belleuse.

    Autour de la Place de Mai (Plaza de Mayo) - Buenos Aires - Argentine

    Autour de la Place de Mai (Plaza de Mayo) - Buenos Aires - Argentine

    « Premières images de notre voyage : les couleurs de la rue Caminito - Buenos Aires - ArgentineDes fleurs naturelles (Jacarandas) à la fleur artificielle (Floralis Genérica) née d'acier et d'aluminium sur socle de béton puis assaisonnée de techniques modernes - Buenos Aires - Argentine »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Samedi 23 Décembre 2017 à 19:15

    La guerre des malouines a entrainé la mort de pauvres gens qui sont partis se battre pour le drapeau. Que les généraux aient été mis dehors à cette occasion, tant mieux, mais aujourd'hui encore, les mères pleurent leur fils tués dans ce combat bien inutile... Et les vétérans crèvent de faim.

      • Samedi 23 Décembre 2017 à 20:02

        A la fin, nous sommes revenus et avons assisté aux défilés "des mères", pathétique ces pauvres vieillardes qui, chaque jeudi, demandent justice. Tu verras car j'ai tourné une vidéo avec leurs slogans et leurs chants.

        Pour les Malouines, ceux qui demandent le statut de vétérans, c'est une poignée de combattants "du continent", qui étaient sur les côtes de la Terre de Feu et ensuite sur le continent au bas de la Patagonie, qui n'ont pas vraiment combattu, mais par contre se sont fait bombarder, certains y auraient laissé leur peau et des blessés bien entendu... ce sont ceux-là qui réclament le statut et qui campent depuis 35 ans devant le palais, mais ça, tu dois le savoir. Depuis, 13 d'entre eux (je crois) sont décédés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :